Cabinet d’un jeune médecin : éléments clés

cabinet médical

Quand un jeune médecin décide de s’engager dans le cadre d’un exercice libéral, il doit se renseigner parfaitement sur les démarches à suivre et savoir comment s’y prendre, notamment la détermination exacte de son budget et l’équipement dont il aura besoin dans ses débuts.

Evaluer son budget

Il est très difficile d’évaluer le budget nécessaire à l’installation car, il dépend du type d’exercice et de la spécialité du médecin. D’après une estimation réalisée en 2007 par deux professeurs de médecine générale de l’Université Paris 7, dans le cadre d’un module « Exercice professionnel », il s’est avéré que le budget minimum d’investissement peut atteindre les 22 500€.

 

Le bureau et la salle d’examen

Le bureau du médecin doit être à son image, c’est-à-dire qu’il serait bien sage d’investir dans un mobilier de luxe mais sobre. La décoration harmonieuse et la propreté sont par ailleurs de mise. D’une personne à une autre le budget du bureau varie de manière très remarquable. Le bureau doit être assez spacieux pour installer le matériel informatique et ranger quelques papiers. Un fauteuil de bureau pour vous, (idéalement réglable en hauteur) et deux fauteuils en face de votre bureau, pour recevoir vos patients. Vous prévoirez également un ou deux petits meubles de rangement pour vos documents professionnels, votre comptabilité, vos revues, etc…  Quant à la table d’examen, elle dépend aussi du type d’exercice. Les moins chères vous coûteront entre 300 et 500€. Mais le prix de la table éléctrique qui se veut souvent indispensable est compris entre 2000 et 3000€. Les gynécologues, ont par exemple besoin d’une table d’examen assez perfectionnée (avec des étriers) qui sont onéreuses.

Le matériel d’examen

L’investissement dans le matériel d’examen dépendra beaucoup de votre type d’exercice : rural ou urbain, isolé ou en groupe et aussi des sou-spécialités : la gynécologie,  la pédiatrie…

La secrétaire ou télésecrétaire médicale

Tout médecin a besoin d’une personne pour gérer l’accueil téléphonique et physique dans son cabinet et si possible une télésecrétaire médicale pour assurer une permanence téléphonique tout au long de la journée.

La trousse d’urgence

Les produits incontournables sont : les anesthésiques locaux, désinfectants, chambre d’inhalation, seringues, lames de bistouri, stéristrips, bandes de plâtres, bouteille d’oxygène, matériel d’intubation, nécessaire à perfusion, etc…

L’équipement informatique de base et logiciels

Outre l’ordinateur et ses périphériques de base (imprimantes/scanner, connexion Internet…), il convient investir dans un lecteur de carte vitale/ logiciel de télétransmission, un terminal bancaire pour paiement par CB, un logiciel médical (Vidal…), logiciel de prise de rdv en ligne, un logiciel de comptabilité.